• IMG_0104.jpg
  • biollay1.jpg
  • P1050963.jpg
  • villard.jpg

Accueil  >  Les Services  >  L'école

L’école de Bonneval

L’école primaire communale est une classe unique accueillant chaque année entre 10 et 15 élèves de tous niveaux et encadrés par un professeur des écoles et une assistante maternelle (ATSEM).

 

L’école, une priorité pour notre commune !

Les écoles d'un village comme Bonneval renseignent sur la façon de vivre la montagne, le pays. Elles sont une manière de voir, de sentir, de saisir le monde et l'environnement. Les fermer, c'est mettre en jeu l'identité et la vitalité des communautés sociales où elles sont implantées. Particulièrement vrai aujourd'hui, le développement des lieux comme les nôtres passe par l'enracinement dans un milieu de vie, la perpétuation des savoir-faire et le renforcement de l'appartenance à la communauté immédiate. En contribuant à soutenir l'identité locale, l'école de village constitue un acteur de premier plan pour développer ces communautés rurales et de montagne et en assurer la dynamique.

 

La question de l'identité de la communauté bonnevalaine

Les communautés humaines se construisent autour de valeurs communes et de références partagées, liées notamment à l'histoire, au mode d'occupation du territoire et aux formes de représentations culturelles. L'identité ainsi construite permet de maintenir la stabilité et la cohérence des communautés. Et celles-ci évoluent et se perpétuent précisément dans la mesure où cette identité vit et se transmet. Le reflet principal de cette identité passe par le patrimoine, dont la dimension culturelle touche les savoirs, les savoir-faire, les traditions orales (§ dictionnaire de Patois de Bonneval édité récemment), culinaires (le départ d'Alain Berne a été pour Bonneval un premier "coup de semonce") et littéraires. La transmission de ce patrimoine assure la continuité de la communauté bonnevalaine.

 

L’école, un rouage essentiel et un lieu de rassemblement pour Bonneval

Dans ce processus de transmission, dont l'école constitue l'un des rouages essentiels. Comme lieu de socialisation, d'enracinement et d'intégration, elle représente un centre d'apprentissage porté vers le savoir universel. En parallèle, elle se trouve ancrée dans le milieu et en reflète les valeurs profondes. Le lieu même de l'école est lié au type de savoir transmis. Les enseignants, pour être compris, font référence à des réalités que les élèves connaissent pour les avoir vécues dans leur environnement immédiat. La tâche de l'école est d'expliquer le monde. Cela implique d'expliquer le monde dans lequel évoluent les enfants. L'école contribue donc à perpétuer les savoirs locaux même si on y enseigne un savoir universel sur la base de programmes d'enseignement standardisés. Les élèves y développent leur sensibilité envers la préservation et la transmission de ce patrimoine. Si l'école disparaît, le risque est grand de voir une partie de l'identité et du patrimoine disparaître également (même si l'on convient que la distance entre Bonneval et le fond de vallée n'est pas si élevée que cela). Par ailleurs, l'école de Bonneval fait partie des services de proximité essentiels à notre communauté. Lieu de formation et de rassemblement, elle doit se trouver à proximité des gens qui la fréquentent. Une école ferme et c'est toute la communauté qui écope, et ce sur l'ensemble de la vallée de l'eau rousse : certaines familles quittent le village, et d'autres services de proximité disparaissent, ce qui a déjà été le cas depuis le début des années 90. L'enjeu du maintien de notre école va donc bien au delà de l'institution en soi. Il touche le cœur même de notre communauté, précisément en montagne comme à Bonneval.